Inscrivez-vous à notre newsletter


×

Le Maroc joue le rôle de locomotive de l'Afrique, selon le président du Parlement de la CEDEAO

Samedi 16 Novembre 2019 Par Laquotidienne

 

Le Maroc joue le rôle de locomotive d’une Afrique qui doit parler «d’une seule voix», a affirmé le président du Parlement de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Moustapha Cissé Lo.

«Le Maroc est ouvert au monde et joue son rôle de locomotive de l’Afrique, en dynamisant son agriculture, tandis que des industries fortes s’y installent aussi (usines de véhicules, pièces d’avions…)", a souligné Cissé Lo dans une déclaration à la MAP, en marge de sa participation à une session du Forum Crans Montana qui se tient à Bruxelles (14-16 novembre).

«C’est intéressant, et donc les autres pays doivent méditer ce qui se passe au Maroc. Nous devons parler d’une seule voix", a-t-il ajouté.

Pour ce grand partisan de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO, le Royaume «apporte déjà beaucoup» à la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest.

«Le Maroc est en train de nous apporter beaucoup, les entreprises marocaines sont partout dans la CEDEAO», a indiqué le président du Parlement de ce groupement régional.

En panafricain convaincu, il dit croire en l’intégration, partant du principe qu’ «on ne peut pas développer l’Afrique sans que les Africains ne soient ensemble».

Il a souligné l’importance pour les pays africains de "se départir des frontières artificielles que les puissances coloniales nous ont imposées", en plaidant pour "la levée des obstacles à la libre circulation des personnes, biens et capitaux, le droit d’établissement pour que l’Afrique parle d’une seule voix".

C’est la condition sine qua non, a-t-il soutenu, «si nous voulons nous intégrer dans le circuit du développement et jouer pleinement notre rôle de locomotive au niveau mondial».

Cissé Lo a confirmé sa participation à la prochaine édition du Forum Crans Montana qui se tiendra pour la sixième année consécutive à Dakhla, du 18 au 21 mars prochain. 

Lors de la session de Bruxelles, axée sur la femme africaine, il a présenté les efforts de la CEDEAO en faveur de la promotion et l’autonomisation de la femme. 

Conçue comme un prélude au forum de Dakhla, cette session prévoit un programme spécial consacré à la reconnaissance de la femme rurale en Afrique et à son rôle stratégique face aux enjeux du développement du secteur agroalimentaire sur le continent. 

 

CEDEAO
Partage RéSEAUX SOCIAUX